Le marché japonais des Dispositifs et Equipements Médicaux : jeune et en forme

Le 23 avril 2015, Jean-Michel MOLLIER présentait à 18 industriels français le marché japonais des Dispositifs et Equipements Médicaux (DEM), dans le cadre d’une webconférence organisée par le SNITEM, en partenariat avec Business France.

A l’issue de l’échange du 23 avril, plusieurs membres du SNITEM ont souhaité approfondir leur connaissance du 2e marché mondial, un marché en croissance constante, encore dépendant des importations. Le marché japonais des DEM offre d’importantes opportunités liées au vieillissement de la population et à la nécessité pour les pouvoirs publics japonais de réduire le poids des dépenses en améliorant la prévention et la qualité des actes médicaux. Voilà qui laisse la place aux solutions innovantes.

La récente réforme de l’ancienne loi PAL (Pharmaceutical Affairs Law), rebaptisée PMDL (Pharmaceutical and Medical Devices Law offre une lisibilité accrue et davantage de flexibilité « pour une approche réussie du marché », thématique de l’intervention de Jean-Michel MOLLIER. L’accent a été mis sur l’importance d’un chef de projet pour identifier les opportunités, évaluer et sélectionner les meilleurs partenaires et par-dessus tout, assurer l’interface avec les différents acteurs de la réglementation afin de réduire les erreurs, la durée du processus et les coûts afférents.

Depuis 25 ans, Jean-Michel MOLLIER, Président fondateur et dirigeant de Cetanā, accompagne au Japon des fabricants de DEM. Il est l’un des rares experts Japon a disposer à la fois d’une connaissance pointue de la réglementation japonaise et d’une experience pratique de l’approche du marché. Cetanā est un relais privilégié pour accompagner les projets de développement des entreprises occidentales sur le marché japonais.

Créé en 1987, le SNITEM (Syndicat National de l’Industrie des Technologies Médicales) est la première organisation professionnelle représentant la majeure partie de l'industrie du secteur des dispositifs médicaux et des Technologies de l'Information et de la Communication en Santé (TICS). Il fédère 375 entreprises, dont de nombreuses PME. Sur le plan national, il est l'interlocuteur privilégié et référent du domaine auprès des cabinets ministériels, de l’administration et du Parlement.